fév 222015
 

Communiqué de presse

Réaction des parents d’élèves et des enseignants unis contre une fermeture de classe :

Lors du conseil d’administration du collège de Trets, lundi 16 février dernier, les représentants des parents d’élèves ont appris qu’une classe de 5ème fermera en septembre prochain. La décision a été prise par l’Inspection Académique (IA) au vu du nombre d’élèves prévus en 5ème l’an prochain. Ce qui révolte les parents d’élèves c’est la fiabilité de cette estimation. Actuellement, il y a 117 élèves en 6ème. Ils sont répartis en 5 classes de 24 élèves en moyenne. Pour la rentrée, les services de l’Inspection Académique prévoient que seuls 105 des 117 élèves de 6ème feront leur rentrée en 5ème. Pourtant, d’une année sur l’autre à Trets le nombre d’élèves reste d’ordinaire assez stable. L’administration du collège tablait, elle, sur une légère augmentation. Avec quelques arrivées classiques dues aux déménagements pendant l’été, elle estimait à 121 le nombre d’élèves de 5ème à la rentrée prochaine.  Où auront disparu les 12 élèves soustraits des effectifs de l’établissement d’ici septembre ? Telle était la question que tout le monde se posait lundi soir au conseil d’administration du collège.

Sommes-nous dans une période de restriction de postes ? Apparemment non !

Lors de cette réunion, le principal du collège, présentait la dotation globale horaire (DGH). Il s’agit de la répartition détaillée des heures d’enseignement pour une année scolaire. Après une interruption de séance, le vote de cette DGH a eu lieu. Majoritairement les membres du CA ont voté contre cette répartition qui tient compte de la fermeture de classe imposée par l’IA. Une motion spéciale a également été présentée à l’administration du collège. Dans cette motion, les parents d’élèves et les enseignants expliquent qu’ils sont inquiets des conséquences de cette fermeture de classe. Elle aura des « répercussions sur les conditions d’enseignement » et empêchera le collège « d’accueillir de nouveaux élèves » en classe de 5ème. Il faudrait inévitablement composer avec cette fermeture pour établir les emplois du temps des professeurs. Il est d’ores et déjà certain, que dans plusieurs classes 2 professeurs interviendront pour une seule matière. Une classe du collège aura 2 professeurs différents pour l’histoire-géographie. Pour une autre ce sera 2 professeurs de mathématiques. Cette organisation ne touchera d’ailleurs pas nécessairement les classes de 5ème. N’importe quel niveau de classe pourra être concerné par cette organisation.

 

Réaction de Magali Roubaud Présidente de l’ATPE (Association Tretsoise de Parents d’Elèves) :

Conscients des contraintes liées à l’Education Nationale, nous concevons tout à fait qu’il soit justifié de fermer une classe si les effectifs sont inférieurs à 105 ( 27 élèves par classe). Cependant, si l’on constate en septembre prochain, que l’estimation faite par l’administration du collège est confirmée, nos enfants pourraient se retrouver à plus de 31 élèves par classe ! L’Inspecteur d’Académie ne semble pas vouloir faire cas des effectifs réels du collège pour les élèves de 5ème, quel que soit le nombre d’élèves par classe, la classe supprimée ne serait pas rouverte.

 

Réaction de Patrick Cardona Président de la Peep Trets :

Dans une période, où les événements tragiques récents ont mis en avant la nécessité d’offrir à nos enfants une éducation de qualité, gage d’unité républicaine, nous constatons une nouvelle dégradation des moyens alloués à notre collège. L’an dernier, c’était la disparition d’un poste de CUI (Contrat Unique d’Insertion) affecté à la vie scolaire, l’année prochaine la suppression d’une classe, entre-temps bon nombre de projets abandonnés. Et on nous affirme que la dotation départementale n’a pas changé. Cela signifie-t-il que l’on reprend à Trets ce qu’on donne ailleurs ? Existe-t-il une règle pour retirer des moyens aux collèges qui fonctionnent ? Pénalise-t-on nos enfants parce que nous avons fait le choix, parfois au prix de sacrifices, de leur offrir la qualité de vie d’une petite commune tranquille ? Sommes-nous dans une logique de nivellement par le bas, qui amènera nos enfants à travailler à 30 par classe et ne laissera aucune chance à ceux qui rencontrent des difficultés ? Notre rôle de parents est de combattre tout cela. C’est pour cette raison que nous souhaitons rencontrer Le Directeur Académique des Services de L’éducation Nationale et défendre notre point de vue.

 

Les 2 associations de parents d’élèves (PEEP Trets et ATPE) vont rapidement prendre contact avec les services de l’Inspection d’Académie à ce sujet.

Sur “Trets au coeur de la Provence” –> http://trets.free.fr/actu/lesbrevesdactuSEULE.php?id=2431&idgoogl=2431

 Leave a Reply

obligatoire

obligatoire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>