fév 072014
 

Voici ci-dessous les comptes rendus de deux réunions du Comité de Pilotage de la Réforme des Rythmes Scolaires (CoPil RdRS) en mairie annexe de Trets. Nous les avons axés sur des questions concrètes posées à la mairie par les membres du CoPil.

Réunion du Mardi 17/12/13 :

Présents :  4 parents élus ATPE, 1 parent d’élève invitée, 3 Directeurs d’Ecoles et M. Blache (inspecteur de circonscription), Mme Lurcin (élue à la vie scolaire)

La réunion devait porter sur le dépouillement des propositions des associations, mais a dérivé sur des éléments concrets de l’organisation de la RdRS qui étaient restés flous jusqu’à présent.

  • - Retours des associations ? Faibles (une douzaine) L’ATPE  souligne que l’absence d’un cahier des charges précis sur les propositions demandées aux associations (pas de cadre, de formulaire), et le faible délai laissé aux réponses, avant les fêtes, explique le faible taux de retour, car le potentiel de la commune est bien plus important.
  • - Etat d’avancement du PEdT et recensement des lieux disponibles pour organiser les TAP ?  L’équipe municipale n’a pas progressé sur ce point. Elle affirme pouvoir disposer facilement de la collaboration des lieux qu’elle gère comme la médiathèque, la salle du Casino, ou celle des Colombes,mais un état des lieux précis des disponibilités dans le cadre de la RdRS n’a pas été fait. La mairie s’engage à le faire pour la prochaine réunion.
  • - Pourquoi un PEdT ? Il n’est pas obligatoire, mais il ouvre droit à des subventions. Par exemple CAF : 53 €/an/élève, fond d’amorçage de l’état : 50 €/an/élève.
  • - Adaptation de la RdRS à la spécificité des maternelles ? M. l’inspecteur conçoit qu’il sera difficile d’appliquer la RdRS aux petites sections de maternelles, et que des dérogations seront envisageables.
  • - La cantine sera t’elle maintenue les mercredi midi après l’école  ? Oui.
  • - La garderie  le soir ? Elle sera assurée le soir de 15h45 à 18H00, comme aujourd’hui, c.à.d  payante. Les parents demande sa gratuité durant les TAP, pour éviter les choix biaisés.
  • - Transport vers le centre aéré mercredi après-midi, après la cantine ? Non, des transports en bus ne sont pas envisagés. Peut-etre des Pedibus ?
  • - Gratuité des TAP ? Oui, sinon symbolique, pour faciliter l’accès.
  • - Souplesse du système pour favoriser le report d’activités extra-scolaires déjà exercées par les enfants le soir, vers le créneau 15h45/16h45 ? La mairie n’a rien exploré sur cette voie. M. l’inspecteur est favorable à cette idée de laisser  la possibilité aux familles d’organiser ce créneau pour leurs enfants. Il est rappelé que les TAP seront non obligatoires.
  • - Synergie avec les projets d’écoles ? M. l’inspecteur souhaite que les projets d’écoles soient intégrés, c’est aussi une volonté de quelques directeurs d’écoles qui souhaitent faire remonter leurs propositions et impliquer leurs propres intervenants associatifs (E.Brun, Les Colombes,…)
  • - Participation des enseignants aux TAP ? M. l’inspecteur y est favorable, et rappelle que 40% des enseignants de la circonscription sont à temps partiel, qu’ils sont demandeurs d’heures supplémentaires, et que leur capacité d’encadrement (30) et supérieure à celles des intervenants TAP (18). Proposition de la mairie de rémunérer les enseignants volontaires à participer aux TAP à hauteur de 30 euros /h
  • - Enseignant référents TAP dans les écoles ? Plutôt le directeur ou son représentant.

Par ailleurs, la mairie a proposé une réunion publique aux habitants de Trets dès le lendemain Mercredi 18/12. Et oui, n’oublions pas que les élections approchent…

Nous y étions et nous n’avons pas appris grand chose de plus : seule une quarantaine de parents s’y étaient rendus, et en majorité opposés à la RdRS.  Réunion peu constructive…  l’approche des échéances électorale s’est fait ressentir.

____________________________________

Réunion du Mercredi 22/01/14 :

Présents :  parents élus ATPE, 1 parent d’élève invitée, 4 Directeurs d’Ecoles, Mme Lurcin (élue à la vie scolaire) et M.Walter (coordinateur de RdRS).

La réunion devait porter sur le dépouillement du nouveau questionnaire/sondage de la mairie (voir notre billets à ce sujet), mais a finalement largement été consacrée à l’organisation de la participation concrète des enseignants à  la RdRS.

L’équipe municipale a aussi fortement insisté pour établir une répartition des activités par écoles. Les directeurs d’écoles ont souligné leur peu de légitimité pour faire des choix et souligné le peu d’équité de la méthode (toutes les écoles n’étaient pas représentées, pas la même implication de la part de tous les enseignants, …). L’ATPE a souligné qu’une répartition était prématurée, alors que toutes les associations n’avaient pas été  suffisamment sollicitées, dont certaines pourtant largement subventionnées par la municipalité ! Il a finalement été retenu comme principe que les maternelles ne choisissent pas les associations qui présentent des activités ne correspondant pas à des enfants de 3 à 5 ans et une association a été retirée par rapport à un coût prohibitif de TAP.

Sur demande de l’ATPE et des enseignants, une grille de propositions et de questions élaborées en concertation avec des écoles désirant s’impliquer dans la réforme a été présentée par l’ATPE et largement discutée en séance. Elle est ici : 20140122_Projet_RdRS_Ecoles Trets_V3

Ces propositions portaient sur des aspects d’organisation très concrets de la RdRS dans les écoles, et ont permis un débat très constructif, qui a notamment permis à l’équipe municipale d’appréhender certains aspects qu’elle ignorait.

Quelques points nouveaux éclaircis :

  • - Nombre d’enfants par encadrant pour les TAP  ? 1/15 enfants.
  • - Regroupement d’enfants entre école pour des TAP ? N’est pas envisagé.
  • - Transfert de responsabilité entre l’école et TAP ? Idem à ce qu’il se fait aujourd’hui pour la garderie du soir, entre enseignants et employés municipaux, sous la responsabilité du Maire.
  • - Qui juge de l’aptitude des intervenants pour autoriser l’organisation d’une activité ?  La CAF doit fournir des barèmes et des grilles d’évaluations pour cela, mais pour le moment rien ne vient…
  • - Les salles de classe des enseignants et le matériel de l’école seront-ils disponibles pour les TAP ? Un point qui a fait débat. Les enseignants y sont opposés, la mairie estime qu’elle est légitime à utiliser tout ou partie de ses locaux si besoin.
  • - Présence d’un coordinateur des TAP dans l’école ? Les enseignants demandent à ce que ce soit un membre de l’équipe enseignante (le directeur ou son représentant). Son rôle a été largement explicité (voir présentation), la mairie a accepté le principe sans s’engager sur les détails.

A noter que l’adaptation de la réforme aux maternelles questionne beaucoup, notamment sur la capacité de fournir des TAP adaptés. Sur la commune voisine de Pourrières, l’application de la réforme aux maternelles a été suspendue.

La réunion s’est terminée par une discussion sur les résultats du nouveau questionnaire/sondage de la mairie : selon Mme Lurcin, ravie du taux de participation  pour un 3 ème sondage, il y a eut 53,18 % de répondants et 92,3% de contre parmi les parents d’élèves répondants. Cela représente donc 49% de parents de Trets contre la RdRS…. L’annulation de la réforme ferait donc plaisir à un Tretsois sur 2 ou mécontenterait un Tretsois sur 2. Nous voilà bien avancés !

 A ce stade l’ATPE se questionne fortement sur la poursuite de la démarche du CoPil et le positionnement de la mairie… Sans réponse pour le moment.

Sorry, the comment form is closed at this time.