jan 202014
 

L’ATPE a découvert, comme vous ces jours-ci, un nouveau courrier du maire de Trets, s’exprimant et  interrogeant les tretsois sur la Reforme des Rythmes Scolaires (RdRS). Nous n’avions aucunement été informés de ce courrier, et nous n’en approuvons ni le fond, ni la forme, qui soulèvent beaucoup de questions :

  • - Pourquoi un nouveau questionnaire, établi dans la précipitation suite à la réunion publique du 18 décembre avec une quarantaine de parents présents sur les plus de 2000 concernés ? Les deux précédents auraient-ils été inefficaces ? Ne donnaient-ils pas assez d’informations à l’équipe municipale?
  • - Pourquoi envisager si tardivement de remettre en cause l’application de la réforme et donc des mois de travail avec les associations, les parents d’élèves, les directeurs des écoles, monsieur l’inspecteur de circonscription, le tout piloté par l’équipe du maire ?
  • - Durant les réunions du Comité de Pilotage de la RdRS, l’équipe municipale a toujours affirmé pouvoir assumer le surcoût éventuel de la réforme avec volontarisme, sans toutefois détailler cet aspect qui relevait de « sa seule responsabilité ». Pourquoi faire soudainement état de difficultés ?
  • - Le calcul du coût financier basé sur un hypothétique ratio d’emploi d’agents municipaux supplémentaires semble grossier et approximatif. Pourquoi ne pas mentionner l’implication potentielle d’enseignants volontaires dans les Temps d’Activités Péri-scolaires (TAP), ou des associations, qui diminueraient ce besoin ? Il n’intègre pas non-plus les aides de l’état et de la CAF (respectivement 50 et 43 euros par enfants pour la rentrée 2014, soit presque 100000 euros d’aide pour la commune).
  • (A ce sujet nous vous conseillons cet article sur le retour d’expérience des communes qui l’appliquent : Combien coûte la réforme? )
  • - L’implication des associations est qualifiée d’ «insuffisante » par le maire. Or leur sollicitation a été très tardive, précipitée et peu cadrée. Et pourquoi ni l’IFAC (qui organise le Centre Aéré de Trets) ni le SIVHA (qui organise les activités de vacances scolaires) n’ont elles pas été sollicitées comme nous le demandions, alors qu’elles disposent de compétences et moyens importants pour gérer les enfants ? Continue reading »
nov 232013
 

Une nouvelle réunion organisée par la mairie à propos de la Réforme des Rythmes Scolaires (RdRS ) a eut lieu mercredi 06/11 et nous donne l’occasion de vous informer sur l’avancée des travaux.

La réunion de mercredi établissait le premier contact avec les associations tretsoises intéressées pour participer à la RdRS. Plus de 15 d’entre elles se sont déplacées, de tous horizons: sport (gym, rugby, danse, moto trial, etc.), art (danse, musique, activités manuelles), scientifique (environnement, développement durable), culturelle (langues étrangères, patrimoine local). Elles sont nombreuses a avoir une idée précise de leurs possibilités d’intervention, y compris dans un cadre pédagogique, ce qui nous a agréablement surpris. Une en particulier, intervient déjà dans une commune voisine et témoigne d’une bonne expérience, du fait des moyens humains et financiers alloués par la commune à la mise en place de la RdRS.

  • - Au niveau du comité de pilotage à Trets, les choses avancent et dans le bon sens : nous avons obtenu que notre planning  (8h30-11h30 tous les matins, et 13h30-15h45 les lun, mar, jeu et ven, comme à Fuveau et Auriol) soit choisi par la mairie. Celui-ci est régulier et vous permet d’avoir vos repères sur la semaine. Des alternatives ont été proposées par l’inspection, avec par exemple des jours finissant à 15h30 et d’autres à 16h sur une même semaine. Nous considérons que ces emplois du temps sont perturbants pour les rythmes des enfants et pour l’organisation des parents et nous souhaiterions les éviter.
  • - Le mercredi travaillé fait également l’unanimité au niveau du comité de pilotage, et est en accord avec une large majorité des parents de notre commune. Il nous semble qu’une pause de 2 jours pleins le week-end est préférable pour l’enfant et les familles. Nous sommes bien conscients qu’il ne peut néanmoins pas satisfaire tous les parents.

La question du planning général de la semaine est donc arrêté au niveau de la commune et sera soumise au Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale (DASEN) dans les semaines qui viennent.

Nous travaillons actuellement sur les Temps d’Activité Périscolaires (TAP):

  • + Ces TAP seront optionnels, vous serez libres de récupérer votre enfant dès 15h45.
  • + Vous serez libres de l’inscrire aux TAP ou à la garderie, dès 15h45. Nous suggérons fortement à la mairie de rendre le temps de garderie de 15h45 à 16h45 gratuit pour limiter les choix biaisés pour des raisons économiques.
  • + Ces TAP, idéalement, seront gratuits pour vous. Cependant, certaines activités, géographiquement éloignées de l’école risquent d’impliquer une participation que nous espérons minime.
  • + Les TAP auront certainement lieu 2 fois par semaine en 2014, et pas plus, afin d’être sûr de pouvoir assurer un service de qualité.
  • + Chaque séance durera au minimum 1h (jusque à 16h45), et au delà si nécessaire, afin que les enfants aient le temps de se regrouper, de goûter éventuellement et de se rendre sur le lieu de l’activité si besoin. Ce temps peut s’étendre à 1h30 sans problème en fonction de l’activité
  • + La mairie, tout comme nous, souhaite des intervenants de qualité. Vos enfants ne feront pas d’activités sans intérêt comme il est question dans certaines communes. L’élue à la vie scolaire y est très attachée.
  • + L’ATPE estime qu’il est nécessaire de dissocier l’organisation des TAP des écoles maternelles de celle des écoles élémentaires. Les activités ne peuvent être les mêmes pour des enfants de 3-4 ans que pour des enfants approchant les 10 ans.

Par ailleurs, nous vous informons que le nouveau questionnaire sur la RdRS que vous avez reçu en début novembre est à l’initiative unique de la mairie. Elle n’a consulté le comité de pilotage ni sur son fond, ni sur sa forme. Nous le regrettons et nous nous désengageons vis-à-vis de ce document qui nous semble maladroitement fait et diffusé.

Nous restons à votre disposition pour plus de précisions si besoin, et bien entendu à votre écoute pour tout commentaire ou idée complémentaire.

sept 052013
 

Nous y revoilà, une nouvelle année scolaire commence, et nous remettons la RdRS = Réforme des rythmes scolaires sur le métier.

Vous avez  largement entendu parler dans les médias des précurseurs de la RdRS qui l’appliquent dés 2013, à Paris notamment. Plus prés de nous, vous trouverez ci-contre (cliquez dessus pour zoomer) l’emploi du temps de cette rentrée d’une des école de la commune de Pourrières, dans le Var, voisine immédiate de Trets. On y distingue bien la différence entre les APC et TAP :

- APC : Activités Pédagogiques Complémentaires (soutient)

- TAP : Temps d’Activités Périscolaires

Vous noterez qu’il est bien précisé que ni TAP, ni APC ne sont obligatoires.

Deux originalités à Pourrières :

  1. Les TAP et APC sont regroupés et répartis en alternance sur les fins d’après-midi travaillées, et il y a un échange de jours après chaque vacances scolaires.  L’EdT présenté et celui d’une semaine en période 4 et 5. En période 1,2,3, les APC ont lieu les Mardi et Vendredi, et inversement les TAP passent au Lundi et Jeudi. Cette rotation permet, par exemple,  à un même animateur  mobilisé pour un créneau horaire fixe de travailler avec 2 groupes d’enfants différents .
  2. Les TAP sont spécialisées en “culturelles” en début de semaine, et “sportives” en fin de semaine, en accord avec les rythmes biologiques des enfants.

Vous constaterez que les TAP son gratuites, que de la garderie est proposée en même temps que les APC pour les élèves non concernés, et que du Centre Aéré est proposé le mercredi après-midi avec prise en charge du transports des enfants inscrits. Enfin, de façon générale, de la garderie est proposée des 7h30 le matin, et jusqu’à 18h30 le soir (certain enfant auront donc droit à 4h de garderie par jour !).

Pour notre circonscription, une réunion des maires a eut lieu le 24 juin, à l’initiative de l’éducation nationale, vous en trouverez ci-dessous le CR fait par M.Blache, l’inspecteur de la circo. Pas de scoop, mais un certain nombre de nos revendications semblent acquises (pause méridienne max 2h, mercredi matin travaillé, matinée de 3h00,…). On converge vers un emploi du temps générique commun, mais les horaires précis semblent laissés au choix des mairies.

Rencontre avec les municipalités 24 juin 2013

Sur Trets, l’équipe municipale de la vie scolaire ré-ouvre doucement le dossier après l’été. Le comité de pilotage a été constitué (voir article précédent), il devrait se réunir sous peu (avec les représentants ATPE) pour valider et transmettre l’avant projet éducatif de territoire (PET) pour fin septembre. Il s’agira surtout d’un diagnostic de l’existant, école par école (nombre d’élèves, horaires, activités existantes, etc…). Pour le moment les associations ont été informées de la démarche, mais ne sont pas encore sollicitées directement.

Sous l’impulsion de l’ATPE, un recensement des équipes de parents d’élèves de la circonscription et la construction d’un réseau d’échange s’est fait durant l’été. Cela permettra de partager au mieux l’information.

A suivre…

 

mai 312013
 

Une nouvelle réunion “tripartite” a eut lieu en mairie annexe de Trets le 29 Mai, avec des représentants de l’équipe municipale dédiée à la scolarité, des enseignants (3 directeurs d’écoles), et 5 membres de l’ATPE.

Nous avançons vers le concret. Un coordinateur du projet a été nommé au sein de l’équipe municipale, et une nouvelle organisation du travail a été proposée (visible ici : Annexe1-graphique comité pilotage réforme RS-Trets), avec un comité de pilotage composé de 3 collèges, et un comité technique pouvant accueillir de multiples intervenants, dont la composition est ici :  Annexe2-comité pilotage définitif maj 2013_ATPE .

Des interrogations persistent néanmoins sur l’emploi du temps final qui sera retenu, même si l’équipe municipale a confirmé son intérêt pour le projet d’emploi du temps proposé par l’ATPE (avec fin des classes à 15h45 tous les jours sauf mercredi). La possibilité de poursuivre les activités périscolaires au delà de 16h30 pour leur permettre un développement plus conséquent, compte tenu d’éventuelles contraintes de logistique, a été largement évoquée et fait consensus.

Le coordinateur propose de réunir le comité de pilotage avant les vacances scolaires, avec pour ordre du jour :

- Travailler sur le pré-PET qui consiste à dresser l’inventaire du potentiel et des ressources de la commune disponible à destination du DASEN.

- Évoquer aussi les valeurs et orientations du PET.

L’ATPE a demandé à ce que cette réunion ait lieu après celle des maires de la circonscription du 24/06 ( convoqués par l’éducation nationale pour parler de la réforme), afin de disposer de plus d’éléments sur le positionnement des autres communes (notamment sur l’emploi du temps).

A suivre…

mai 242013
 

L’ATPE se penche sur cette réforme depuis que son application a été présentée par le DASEN des Bouches du Rhônes et la Mairie de Trets le 23/01/13. Nous avons eut depuis un débat interne et plusieurs réunions, internes ou avec les acteurs de la réforme, sur le sujet (voir articles ci-dessous), ce qu’il en ressort :

  • Demande du report à 2014 (confirmé par la mairie )
  • Principe d’une proposition alternative de grille horaire (accepté par la mairie), ici.
  • Mise en place d’un comité de pilotage de la RdRS afin de créer et mettre en place un PET (Projet Educatif Territorial) élaboré conjointement avec la mairie, les parents, les enseignants, les associations sportives ou culturelles.

La mairie a fait un appréciable effort de concertation.  Néanmoins, d’une façon générale, l’équipe municipale semble sous-estimer l’ampleur de la tache.

Il est vrai que coordonner un projet impliquant un tel nombre d’acteurs (7 écoles,  des dizaines d’associations, des parents d’élèves pas toujours unanimes, l’éducation nationale, etc…) et dont les contours sont encore très flous (sur quelle base d’emploi du temps ? pour quel projet éducatif  ? ) relève du défi.

Néanmoins, nous devons continuer à construire, à nous interroger, à être critique et à participer à l’élaboration de cette réforme à Trets. Elle sera peut être annulée, différée, modifiée mais nous aurons participé activement ( surtout les membres ATPE du CoPil ) à une nouvelle forme de gestion communale  participative.  Elle laissera des traces positives et ouvrira la voie à d’autres projets où les citoyens seront acteurs.

Les articles publiés par ordre inversement chronologique :